fbpx

Si on demandait à vos enfants ce que vous pourriez faire pour améliorer les relations familiales, que répondraient-ils ?

Qu’on leur accorde plus de temps ?
Des moments privilégiés avec eux ?

Selon une étude menée par l’Institut Families and Work, la plupart des enfants espèreraient que nous soyons moins fatigués et moins stressés. De quoi susciter une profonde réflexion quant à la place et au rôle du parent dans une société basée sur la performance.

On perd le contrôle… On se sent trop souvent désemparée et épuisée… Toujours à se comparer aux autres mamans… Sans parler de ce sentiment de défaite qui nous anime chaque fois qu’on entend un « expert » dénigrer la façon dont on les nourrit, fait dormir, amuse, habille…

Bruce Feiller, écrivain américain à succès et orateur TEDx du jour, a décidé d’aller cogner aux portes des familles heureuses, en quête de la recette magique.

C’est à l’occasion de ce talk qu’il partage à tous les bienheureux parents un concept qui pourrait bien révolutionner la parentalité en 2020. S’inspirant d’une famille nombreuse qu’il a rencontrée au cours de son étude, il propose d’étendre l’utilisation de la méthode Agile à son application au sein de notre foyer.

Qu’est-ce que la méthode Agile ?

Le fondement des méthodes agiles (car il en existe plusieurs) se retrouve dans le Manifeste pour le développement agile de logiciels. Pensées en 2001 par dix-sept experts en technologies de l’information, ces nouvelles pratiques sont une alternative à une gestion de projet traditionnelle en cascade. Initialement destinées à organiser la création d’applications informatiques, elles commencent aujourd’hui à être mises en œuvre dans d’autres métiers et secteurs.

La méthode Agile facilite la coordination du travail de petits groupes. Elle permet de fluidifier la communication entre les membres d’une même équipe, tout en offrant plus de flexibilité et réactivité face à un contexte économique en constante évolution.

La méthode Agile favorise-t-elle réellement une vie familiale plus sereine ?

D’après Bruce Feiller, la méthode Agile semble parfaitement adaptée à nos réalités familiales. Elle aiderait à bâtir un climat de confiance, et valoriserait la prise de responsabilité et l’engagement de chaque membre.

Ci-dessous, une liste non exhaustive des avantages à appliquer la méthode Agile à son organisation familiale :

  • Moins de stress (juste ça, c’est déjà merveilleux !)
  • L’amélioration de la communication au sein de la famille. Particulièrement bénéfique lorsqu’on élève des adolescents qui sont de moins en moins ouverts à partager leurs émotions et vécus ; ou si l’un des enfants est de caractère plus introverti.
  • Le développement d’un sentiment d’inclusion et d’appartenance à la famille.

Comment appliquer la méthode Agile à sa vie de famille ?

Les familles peuvent organiser une réunion informelle périodique (quotidienne ou hebdomadaire, selon le besoin) pour discuter. Au cours de ce « meeting familial », on fait un tour de table pour que chaque membre ait l’occasion de partager aux autres ce qui a été positif durant la période, et ce qui s’est moins bien passé. À partir de là, on invite l’enfant à se poser des questions, et à envisager ses propres solutions de manière à ce que la situation soit mieux vécue à l’avenir.
L’adulte demeure en tout temps disponible et à l’écoute afin de guider l’enfant vers l’autonomie. Ainsi, cette séance offre aux jeunes l’opportunité de développer leur sens des responsabilités et de l’initiative afin de résoudre leurs problèmes avec confiance.

Pour les matinées et soirées intensément agitées, l’utilisation d’un tableau de responsabilités pour répartir les tâches domestiques et les routines pour les plus jeunes s’avèrerait bien pratique ! L’attribution et la définition des corvées pourraient faire l’objet d’une autre réunion de famille, pour permettre aux enfants de s’impliquer volontairement dans l’entretien de la maison.

Découvrons ensemble le Manifeste de la Famille Agile !

Faisant référence au Manifeste Agile, Bruce Feiller décide d’en décliner un autre, destiné aux parents.

Principe 1 — Toujours s’adapter. Être flexible, ouvert d’esprit et humble. Prêt à apprendre et à ajuster son comportement et ses connaissances. Ne jamais oublier que les enfants ont beaucoup à nous enseigner, et que rien n’est jamais « coulé dans le béton ».

Principe 2 — Renforcer l’estime et la confiance personnelle des enfants. Certes, ils ont besoin d’un cadre et de limites ; mais il faut tout de même les encourager à remettre en question le statu quo pour améliorer les choses. Admettre qu’ils ont parfois raison, que leurs idées sont bonnes. Ils développeront ainsi plus d’assurance, et auront davantage de contrôle sur leur vie une fois devenus adultes.

Principe 3 — Faire perdurer son histoire. Continuer de leur partager l’histoire familiale, véritable patrimoine pour les générations futures. Cette histoire commune sera l’un des piliers de leur identité, et agira comme un rappel du chemin parcouru à chaque moment de doute, d’épreuve ou de faiblesse.

Est-ce la fin des matins cauchemars et des diners interminables ? Peut-être bien… Ou ça dépend… Dans tous les cas, la méthode Agile pourrait malgré bien s’avérer efficace pour les familles en quête d’ordre, et soucieuses d’impliquer davantage les enfants.

Tatamo Andrianjafimalaza

Éditrice-en-chef

Éditrice web spécialisée en marketing digital de jour, auteur en devenir le soir, Tatamo se passionne pour les belles histoires. Et c’est bien la raison d’être de Working Maman : vous aider à réaliser et écrire vos plus beaux récits de vie.

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.