fbpx

Mère de 2 enfants, j’ai découvert à quel point il est facile de s’oublier et de mettre de côté ses rêves et ambitions. Mais j’ai compris au fil des mois qu’il est important de ne pas négliger la femme qu’on est, au risque de vivre d’amertume et de regrets. Ma mission est d’encourager notre communauté de mamans à réaliser différents projets sans devoir sacrifier sa vie de famille. La recette magique ? Créer une méthode qui t’est propre, et qui respecte les besoins et l’espace de chacun !

Femme et professionnelle hyper active et ambitieuse, je pensais qu’avec mon énergie et ma détermination je pourrais transformer le monde. Je courais après le temps. Rien n’allait assez rapidement pour moi. J’étais trop connectée, trop engagée, trop…

Puis l’arrivée de ma première enfant a radicalement changé mon regard sur la vie. J’ai ralenti mon rythme non pas en vue de m’arrêter, mais plutôt pour prendre le temps de contempler la beauté du quotidien et apprécier à leur juste valeur les petits plaisirs de la vie. Grâce à elle, j’ai appris à faire des choix et à dire « Non » (ou « Non pas maintenant » 🙅🏽). Aujourd’hui, j’avance avec confiance dans mes projets professionnels. La pression que je m’imposais et ce besoin ardent de contrôle se sont dissipés. J’ai compris comment lâcher prise, pour équilibrer avec amour et de manière parfaitement imparfaite toutes les sphères de ma vie.

Souhaites-tu découvrir mes secrets de femme en quête d’épanouissement ? Laisse-moi te partager mes quatre principes fondamentaux pour un quotidien plus serein.

#1 Un horaire à imposer (et à s’imposer !)

Je comprends qu’on puisse être tentée de faire des heures supplémentaires pour finaliser un projet… J’avoue moi-même souvent céder à mes nombreux impératifs professionnels.

Mais si tu ne t’imposes pas des heures à respecter, alors tu ne termineras jamais ! Et quand bien même tu prendrais plaisir à travailler, tu as très certainement d’autres engagements à tenir. Tu as besoin de te fixer une barrière afin d’allouer du temps aux autres sphères de ta vie.

De plus, sans évoquer les cas d’urgence exceptionnelle, n’habitue jamais tes partenaires d’affaires à une disponibilité permanente et absolue. Tes associés doivent comprendre tes réalités familiales et respecter ton espace privé — et réciproquement. Que tu exerces d’un bureau, d’un magasin ou de ton domicile, veille à instaurer une politique d’heures d’ouverture à tes collaborateurs et clients. Cela ne fera que bonifier vos relations professionnelles ! Tu pourras mentionner tes conditions de travail dès le début de l’entente, pour que tout le monde soit à la même page et pour éviter tous malentendus ou créer de fausses attentes.

L’heure c’est l’heure.

#2 Des limites à connaître et à respecter

Tout être humain a ses limites. Et il faut beaucoup d’humilité pour l’admettre. Plus tu les connaîtras et mieux tu sauras les apprivoiser afin de ne pas aller au-delà de tes capacités.

Élimine les mauvaises herbes qui corrompent ton attitude, empêchant inconsciemment tes aspirations à se matérialiser.

Pour ma part, j’ai dû apprendre à dire « non ». Ça peut paraître bête, mais il y a quelques années, j’étais incapable de refuser une opportunité. J’accumulais les tâches supplémentaires et je m’engageais dans toutes sortes de projets. Attention, toutes les entreprises dans lesquelles je m’investissais étaient aussi prometteuses et brillantes les unes que les autres. Et c’était bien ça le problème, faire des choix m’était difficile. J’étais enthousiaste, inspirée, et avais mille et une idées à développer. Mais la réalité m’a prise de court. J’ai appris à mes dépens qu’il est impossible de s’engager à 100 % dans 10 projets à la fois, sans en impacter la performance, la qualité de tes résultats… et ta santé.

Mon état physique, émotionnel et mes connaissances a des limites, et il faut savoir les accepter.

#3 Bienveillance et tolérance envers soi-même

La femme du 21e siècle est soumise à une constante pression sociale. Beaucoup (trop) d’attentes reposent sur ses épaules. Nous cumulons des casquettes différentes tout au long de notre vie. Il y a une centaine d’années encore, nos responsabilités étaient limitées aux quatre murs de la maison. Aujourd’hui, la pression de performance est d’autant plus forte que la société compte sur nous pour bouleverser la sphère politique, le monde des affaires et le milieu caritatif.

Mais notre plus grande menace n’est pas la société ni le monde professionnel… c’est soi-même. Nous courrons sans cesse après le mythe de la femme parfaite, qui arrive à jongler entre tous les éléments de sa vie avec un niveau d’énergie constant, le même enthousiasme, en trouvant le temps de prendre soin d’elle, et en parvenant à contenter son entourage. Qu’on se le dise clairement. Cette femme, elle n’existe pas – et si on t’a dit le contraire, c’est un gros mensonge.

En apprenant à lâcher prise, j’ai commencé à être plus indulgente envers moi-même. Mon approche face aux imprévus est plus humaine et tolérante. J’évolue dans une attitude positive, où je ne considère plus seulement mes erreurs comme un manquement, mais également comme des sources d’apprentissage et de défis.

Chère maman, ne sois pas intransigeante avec toi-même. Les « erreurs » forgent le caractère et motivent à se perfectionner. En t’offrant une petite marge d’erreur, tu seras bien plus sereine !

Respecte tes limites, et accepte de ne pas être parfaite.

#4 Ne pas anticiper les problèmes

Il y a un temps pour tout… même pour s’inquiéter.

Je suis ce genre d’individu qui tend à garder le plus de contrôle possible sur sa vie. Un trait de ma personnalité qui renvoie à mon aptitude à vouloir tout planifier et organiser. J’aime prévoir les choses. J’aime être préparée à plusieurs éventualités… dont les plus pessimistes. Oui, il est fort probable que je m’inquiète plus que de raison.

Mon lâcher prise (contrôlé) m’aide aujourd’hui à relativiser les événements. Car les pensées négatives attirent l’anxiété, et il est inutile d’appeler les problèmes avant même qu’ils ne soient justifiés. Certes, j’avance toujours avec précaution et à pas mesurés. Mais aujourd’hui, plutôt que de me focaliser sur ces préoccupations, j’essaye d’orienter mon esprit à plus de positivité. Car à tous événements qui semblent à priori négatifs, il existe une solution, une leçon à tirer ou une opportunité. Tout dépend de l’angle avec lequel on appréhende les situations.

C’est une question de choix.

Alors, seras-tu la femme qui ne voit que les difficultés ou bien celle qui détecte les occasions qui se présentent à elle ?

Je souhaite que toutes les familles trouvent un modèle de vie gagnant. Un lifestyle où chaque membre trouverait sa place : sans sacrifices démesurés ; sans s’imposer aux autres.

Tatamo Andrianjafimalaza

Éditrice-en-chef

Éditrice web spécialisée en marketing digital de jour, auteur en devenir le soir, Tatamo se passionne pour les belles histoires. Et c’est bien la raison d’être de Working Maman : vous aider à réaliser et écrire vos plus beaux récits de vie.

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.