fbpx
Travailleure autonome travaillant dans un café

Vous serez d’avis que les bonnes nouvelles sont toujours bonnes à partager. On serait donc tenté de parler à tout va de nos projets. Non pas pour en mettre plein la vue au monde, ni nécessairement pour leur inspirer un quelconque sentiment de convoitise, mais davantage pour communiquer notre engouement et donner mots aux petites étoiles dans nos yeux.


“Fais tes projets en silence, le succès se chargera du bruit”

Le risque quand vous diffusez une information en masse, c’est qu’elle arrive un jour aux oreilles des plus intéressés ou malententionnés d’entre nous. Souvent, en dépit de toute votre bonne volonté pour limiter le nombre d’interlocuteurs à ceux en qui vous avez le plus confiance, il arrive que vos idées parviennent malgré tout là où vous ne le vouliez pas.
Le premier conseil qu’on aurait à vous donner : mettez discrètement en marche votre projet, et renforcez-en les bases. Prenez une longueur d’avance sur vos éventuels plagiaires. Ne leur laissez pas l’occasion de vous voler tous les éléments de votre fabuleux plan. Combien de fois a-t-on entendu des histoires conflictuelles de confiance brisée ou de rêves volés, que ce soit au sein d’une même famille, dans votre gang d’amis, ou encore en allant appliquer pour une demande de prêt ou un concours entrepreneurial ?

Mais alors, à qui parler, et quand se taire ?
Se terrer dans le silence total n’est pas non plus la solution idéale. Pour réussir, il vous faudra vous entourer de personnes…des BONNES personnes. Apprenez très tôt à différencier ceux qui croient en vous et au potentiel de vos idées (ceux qui ont réellement une valeur ajoutée à y apporter), de ceux qui ne sont là QUE pour bénéficier des retombées de votre projet… Ces derniers n’ont nullement l’intention de vous aider. Au mieux ils seront là à vous observer passivement vous démener, et apparaîtront subitement pour la photo de magazine. Au pire ils seront très exigeants et puiseront toute votre énergie et votre enthousiasme. Aucune de vos idées ne sera convenable ; ou du moins, ne sera jamais aussi satisfaisante que les leurs. Vous aurez peu à peu l’impression de travailler pour eux. Et très vite, VOTRE projet vous échappera des doigts. Mon conseil : fuyez-les.

Entourez-vous d’excellence et de positivité : c’est contagieux.

Étant donné que vous êtes en phase de lancement d’entreprise, vous avez besoin d’avis externes. Tournez-vous tout d’abord vers les personnes les plus critiques de votre entourage : parents, conjoint, meilleure amie, et autres proches…ce sont les plus difficiles à convaincre. Ils veulent votre bien et votre réussite, et n’ont donc aucun intérêt à vous laisser persister pour rentrer droit dans un mur. Complétez leur feedback en organisant une table ronde ou des sondages, idéalement avec un groupe d’opinions composé d’individus répondant aux critères de votre cible, et/ou d’autres parties prenantes (investisseurs, mentors, etc.).

Dès que vous jugez que votre projet est assez mûr et élaboré, vous pouvez sortir de l’ombre et mettre en œuvre votre plan de communication.

 

La communauté Working Maman

Notre communauté est composée de Mamans uniques provenant des quatre coins du monde. En quête de soutien, d'écoute et de conseils, elles se livrent à cœur ouvert en partageant leurs expériences, leurs rêves et leurs passions.

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.



Working Maman est une plateforme proposant des ressources et conseils aux mères et futures mères actives, et inspirant les femmes du vingt-et-unième siècle à atteindre leur plein potentiel et à réaliser leurs rêves.